fbpx

Le Duc du Copywriting

SEO : le mini-guide pour comprendre le référencement naturel !

“Comment générer des revenus sur internet ?” : que vous soyez expert en webmarketing ou néo-entrepreneur 2.0, c’est une question qui, tôt ou tard,  vous a forcément traversé l’esprit. Moi-même, je me souviens m’être interrogé sur ce point lorsque je débutais dans le domaine. Pour commencer à gagner de l’argent en étant webmaster, deux ingrédients sont nécessaires : 

  • Un site web
  • Du trafic

C’est sur le second élément que beaucoup trébuchent. Nombreuses sont les personnes qui pensent que la simple mise en place d’un site web suffit à récolter une somme à 4 chiffres à la fin du mois (ce serait utopique !). Avant de générer des revenus sur le net, il faut générer du trafic. C’est là que le référencement naturel intervient

Qu’est-ce que le référencement naturel ? Qu’est-ce qu’il faut savoir à propos du SEO ? Pourquoi le SEO est-il la meilleure source de trafic ?

Si, lors de votre lecture, vous ne comprenez pas un terme, je vous invite à jeter un coup d’oeil au lexique du webmarketing. Vous y trouverez la définition qu’il vous faut. 

Définition du SEO

Acronyme de l’anglais “Search Engine Optimization”, le SEO ou “référencement naturel” se réfère à l’ensemble des techniques à appliquer afin de favoriser le positionnement d’un site web ou d’une URL dans les résultats de recherche.

Jusque là, rien de bien compliqué. Quoi qu’il en soit, ça ne devrait pas empirer !

Tout comme le SEA (Search Engine Advertising ou Référencement payant) ou le SMO (Social Management Optimization), le SEO est une stratégie d’acquisition de trafic

C’est sur ce point que le référencement naturel tire son épingle du jeu. En webmarketing, 6 sources de trafic sont à distinguer :

  • le trafic direct
  • le trafic social 
  • le trafic referral
  • le trafic payant 
  • le trafic mail 
  • le trafic organique

Le SEO permet d’obtenir du trafic organique sur son site. Il faut comprendre par là : des internautes en provenance des résultats des moteurs de recherche et, la plupart du temps, de Google et ses 90% de parts de marché.

En quoi le trafic organique est-il meilleur que les autres ?

Le trafic issu des résultats des recherches présente de nombreux avantages : 

  • Il est ciblé : si le visiteur a cliqué sur votre site, c’est qu’il correspondait à sa requête. Avec le SEO, vous bénéficiez d’un trafic qualifié. 
  • Il est constant : bien que le positionnement de votre site sur la SERP puisse connaître des fluctuations, le trafic organique reste long-termiste et régulier
  • Il est gratuit : une fois positionné, vous récupèrez des visiteurs (et des clients potentiels) gratuitement. Quoi de plus ?

Le SEO est une stratégie d’acquisition phare pour votre site web. Qu’il s’agisse d’un blog, d’un annuaire ou d’un e-commerce, vous avez tout intérêt à centrer une partie de vos efforts sur le déploiement d’une stratégie de référencement naturel.

Toutefois, les autres sources d’acquisition sont complémentaires et peuvent constituer un tremplin pour développer la visibilité et la notoriété de votre activité. Il ne faut pas les ignorer ! 

Moteurs de recherche, pages web, optimisation seo…tout roule ? Vous êtes toujours là ?

Parfait ! Continuons.

Les 3 piliers du SEO

Le référencement naturel s’articule autour de 3 branches

  • Le netlinking
  • L’optimisation on-site 
  • Le contenu 

Complémentaires, ces 3 paramètres sont inséparables et, si bien exploités, vous permettront de vous positionner sur les premiers résultats de nombreuses recherches. 

Rappelons-le, l’objectif premier du SEO est d’améliorer le positionnement de votre site sur des requêtes, autrement dit, sur des mots-clefs. 

1 – Le netlinking

Le netlinking se réfère à l’ensemble des liens qui pointent vers votre site. On parle alors de backlinks (liens entrants). 

Cette stratégie de liens se divise en 2 sous-techniques qui sont : 

  • le linkbuilding
  • le linkbaiting

Pour le linkbuilding, vous allez construire les liens en partant à leur recherche. 

Pour le linkbaiting, il s’agit d’une partie de pêche. À l’aide du contenu que vous allez proposer (vidéos, images, articles…), vous allez chercher à ce qu’il soit partagé en vue d’obtenir des liens entrants vers votre site. 

En quoi les backlinks sont-ils importants pour mon site ?

Le positionnement d’un site web dépend de son autorité aux yeux de Google. Jusqu’au mois de décembre 2013, le PageRank était l’indicateur phare pour connaître la puissance qu’avait son site web aux yeux du moteur de recherche. 

Malheureusement, la firme de Mountain View a décidé de supprimer l’accès à cette métrique. Désormais, c’est le DA (Domain Authority) proposé par l’agence web Moz qui prône.

OK, très bien, mais du coup les backlinks ?

Pour Google, chaque lien représente un vote. Maintenant, imaginez que vous soyez dans une assemblée composée de personnes plus ou moins influentes et que le moteur de recherche en soit le juge. Chaque vote en votre faveur renforcera votre crédibilité auprès de l’entité décisionnaire. 

L’obtention de liens externes de qualité va vous permettre de faire gagner de l’autorité à votre site et, par la même occasion, une visibilité accrue sur les pages de résultats ! 

Parallèlement, soyez avertis. Vous ne pouvez pas contrôler toutes les pages qui vous envoient du lien. Dès lors, vous pouvez être victime d’une attaque NSEO (Négative SEO) consistant à envoyer des milliers de backlinks toxiques et spammy dans l’objectif de déclasser votre site web. Dans ce cas, il n’existe actuellement aucune solution de nettoyage efficace. 

Pardon ? Comment ça pas de solutions ? Je vous invite à faire une halte sur votre lecture et jeter un coup d’oeil à la vidéo SEO Abondance de Olivier Andrieu pour en savoir plus à ce sujet.

Le netlinking joue un rôle essentiel dans l’indexation et le gain de popularité des pages de votre site. Pour disposer d’un bon référencement, ce levier est indispensable.

2 – L’optimisation on-site

C’est l’ensemble des optimisations que vous allez effectuer afin d’améliorer les performances techniques de votre site.

L’optimisation on-site ou “on-page” est au coeur du référencement naturel seo et se base sur des paramètres structurels, techniques et éditoriaux. 

Parmi les différents paramètres à suivre de près :

  • Le temps de chargement de vos pages : en plus d’être une variable SEO, le temps de chargement est un point majeur pour l’expérience utilisateur (UX). Au-delà de 3 secondes d’attentes, près de 50% des visiteurs quittent la page sur laquelle ils se trouvent. Je ne vous fais pas de dessin sur l’importance d’avoir un site optimisé à bloc ? 
  • Le maillage interne de votre site : travaillez-vous en cocon ? Utilisez-vous une technique de piliers ? De silos ? Votre maillage doit faciliter la navigation de vos visiteurs, robots comme humains. 
  • Le plan de votre site : avez-vous soumis votre sitemap.xml à la Google Search Console ? Avez-vous mis à disposition un sitemap.html sur votre site ? 
  • Vos balises : l’ensemble de vos balises sont-elles ok ? Veillez à prendre soin de porter une attention particulière sur ce point et particulièrement sur vos balises Title et Méta-description. 
  • Vos URLs : sont-elles bien rédigées ? Ici, l’impact SEO est minime mais, pour le visiteur, il est préférable d’avoir des URLs propres. 
  • Le mode responsive : votre site est-il adapté aux différentes interfaces numériques ?Avez-vous intégré l’AMP ?

Ces quelques points font partie intégrante de l’optimisation on-site. En plus d’être important pour le référencement, ils vont améliorer l’UX

3 – Le contenu

Le contenu est le 3ème et dernier levier pour l’optimisation d’un site web. Se référencer ne dépend pas uniquement de la quantité et de la qualité des backlinks que votre site va recevoir. L’optimisation des contenus a lui aussi son mot à dire pour avoir un bon référencement. 

Google ne veut plus être considéré comme un moteur de recherche, mais plutôt comme un moteur de réponse. Dans cette dynamique, il a déployé des algorithmes qui ont pour objectif de pénaliser les sites qui ne proposent pas de contenu pertinent. L’apparition de Google Panda et Google BERT ont bousculé les règles du jeu et, dorénavant, la rédaction ne doit plus se faire uniquement pour les robots mais bel et bien aussi pour un lectorat humain. 

Alors qu’autrefois, des techniques de référencement black hat comme le keyword stuffing ou l’automatisation de contenus suffisaient à se positionner dans les SERPs, ces pratiques sont désormais détectées et pénalisées par Google en un rien de temps. 

Aujourd’hui, il faut rédiger un contenu clair, informatif et qui répond à une question bien précise si vous souhaitez mettre toutes les chances de votre côté. 

Toutefois, la rédaction web est une tâche chronophage et qui peut s’avérer compliquée pour certains. Afin d’optimiser le référencement, certaines règles doivent être appliquées. La rédaction d’un contenu de qualité n’est pas chose aisée ! Entre le ciblage des mots-clés, le travail sur le champ lexical (et non, pas le champ sémantique), l’optimisation du texte et le temps que vous allez prendre à rédiger, sous-traiter la rédaction est une alternative à considérée. 

De nombreuses agences web proposent leurs services de rédaction. En France les tarifs sont variables et, la plupart du temps, il vous faudra débourser au moins 50€ pour un texte de qualité de 1000 mots. 

Ce prix vous paraît élevé ? Moi aussi. D’ailleurs c’est l’une des raisons qui m’a poussé à créer le Duc du Copywriting. Avec nous, vous bénéficiez enfin d’une rédaction de qualité à petits prix.

Bon. On a déjà bien avancé et je vous félicite si vous en êtes arrivé là.

Quels outils utiliser en SEO ?

À l’image d’un bricoleur qui ne peut pas travailler sans sa caisse à outils, l’expert référenceur va avoir du mal à bosser sans l’accès à certains supports.

Sur la sphère SEO, il est question de :

  • faire des audits
  • mettre en place des stratégies de netlinking (si vous avez été studieux, vous l’aviez vu venir celle-là)
  • établir un plan éditorial et chercher à optimiser le contenu pour les moteurs de recherches
  • effectuer des analyses

Pour ce faire, des SaaS (Software as a Service) et logiciels en tout genre n’ont cessé d’être créés et améliorés. Grâce à eux, le boulot du référenceur est facilité et sa productivité est accrue. Que ce soit pour crawler un site en quelques minutes, pour analyser le profil des backlinks et des ancres d’un site ou pour rechercher le mot-clé, son volume de recherche et sa difficulté SEO, ces outils sont indispensables.

Commander du contenu au Duc à partir de 23€ les 1000 mots

Bon. On a déjà bien avancé et je vous félicite si vous en êtes arrivé là.

Quels outils utiliser en SEO ?

À l’image d’un bricoleur qui ne peut pas travailler sans sa caisse à outils, l’expert référenceur va avoir du mal à bosser sans l’accès à certains supports.

Sur la sphère SEO, il est question de :

  • faire des audits
  • mettre en place des stratégies de netlinking (si vous avez été studieux, vous l’aviez vu venir celle-là)
  • établir un plan éditorial et chercher à optimiser le contenu pour les moteurs de recherches
  • effectuer des analyses

Pour ce faire, des SaaS (Software as a Service) et logiciels en tout genre n’ont cessé d’être créés et améliorés. Grâce à eux, le boulot du référenceur est facilité et sa productivité est accrue. Que ce soit pour crawler un site en quelques minutes, pour analyser le profil des backlinks et des ancres d’un site ou pour rechercher le mot-clé, son volume de recherche et sa difficulté SEO, ces outils sont indispensables.

2 réflexions au sujet de “SEO : le mini-guide pour comprendre le référencement naturel !”

Laisser un commentaire